VMware vSphere – Installation d’une VM Hyper-V

Dans le cadre d’un LAB, vous avez peut-être déjà tenté d’installer une vm Hyper-V sous vmware. En prenant mon exemple, j’ai installé un LAB Hyper-V sur un ESXi afin de réaliser des tutoriels sur Hyper-V.

Si vous installez une machine virtuelle avec un Windows Server, sur lequel vous voulez installer le rôle Hyper-V, Windows vous indiquera que ce n’est pas possible car votre machine n’a pas la configuration matérielle nécessaire.

01

Si vous installez directement Hyper-V Server sur votre machine virtuelle VMware, vous pourrez l’installer l’OS mais vous ne pourrez pas exécuter de machine virtuelle.

Note : vous ne pouvez pas installer le rôle Hyper-V sur Windows Server mais, vous pouvez quand même installer Hyper-V Manager pour gérer des Hyper-V à distance.

Ce tutoriel vous guidera dans l’installation d’une VM Hyper-V (Hyper-V Server ou Windows Server avec le rôle Hyper-V) sous VMware ESXi et a été réalisé sous VMware ESXi 6.0.


 À savoir

Quand on parle d’exécuter un hyperviseur dans un hyperviseur, on parle de virtualisation imbriquée (Nested Virtualization).nested virtualization

Par ailleurs les produits VMware possèdent des fonctionnalités de Hardware-assisted Virtualization (HV), ce  qui leur permet d’héberger des hyperviseurs invités.

Dans le cas d’Hyper-V, il nécessite les fonctionnalités de HV. Toutefois, c’est à partir de la version 5.0 de VMware ESXi que vous pouvez installer et exécuter une VM Hyper-V.

Installation d’une VM Hyper-V

En premier lieu, créez une VM qui hébergera prochainement votre hyperviseur.

Retirer la VM de l’inventaire

Nous allons avoir besoin de modifier le fichier de configuration primaire de la machine virtuelle (il contient la configuration de la VM) et pour cela nous devons la retirer de l’inventaire la machine.

Cliquez-droit sur la VM ⇒ Remove from Inventory

02

Dans mon cas, la VM se nomme SRVAD.

Télécharger le fichier de configuration

Sélectionnez l’hôte ESXi depuis l’inventaire et rendez-vous dans Configuration ⇒ Storage ;

Puis, cliquez-droit sur le datastore sur lequel se trouve la VM ⇒ Browse Datastore ;04

Ensuite, ouvrez le répertoire de votre VM Hyper-V, qui doit avoir le même nom que la VM (ICI SRVAD) ;05

Enfin, cliquez-droit sur le fichier .vmx ⇒ Download06

Modifier le fichier de configuration

Éditez le fichier .vmx précédemment téléchargé (bloc note suffit) et ajoutez les 2 lignes suivantes à la fin du fichier :

vhv.enable = "TRUE"
hypervisor.cpuid.v0 = "FALSE"
  • vhv.enable = « TRUE » : active les fonctionnalités HV (vhv = Virtualized HV)
  • hypervisor.cpuid.v0 = « FALSE » : force la VM à croire qu’elle n’est pas une VM

Enregistrez les modifications.

Charger le fichier de configuration

Maintenant que le fichier de configuration possède les lignes qui vont bien, il ne nous reste plus qu’à le placer dans le répertoire de la VM Hyper-V.

Pour commencer, cliquez-droit sur le fichier .vmx actuellement dans le répertoire de la VM Hyper-V ⇒ Delete from Disk ;07

Suite à cela, placez-vous à la racine du datastore et cliquez sur l’icône 18 ⇒ Upload File ⇒ Sélectionnez le fichier .vmx modifié ;08

Une fois chargé, cliquez-droit sur le fichier .vmx ⇒ Move to ⇒ Placez-le dans le répertoire de la VM Hyper-V ;09

Pour terminer, rendez-vous dans le répertoire de la VM et cliquez-droit sur le fichier .vmx ⇒ Add to Inventory11La VM est maintenant présente dans l’inventaire de l’ESXi.

Configurer les paramètres de la VM

Maintenant que nous avons autorisé la HV sur la VM, il ne nous reste plus qu’à activer son utilisation.

Depuis l’inventaire, cliquez-droit sur la VM ⇒ Edit Settings  Options  CPU/MMU Virtualization  ⇒  Cochez la dernière option 

12

Hyper-V peut maintenant être installé et exécuté des machines virtuelles. Vous pouvez suivre les tutoriels suivants pour l’installation d’Hyper-V :

Windows Server 2016 – Installation du rôle Hyper-V

Hyper-V – Installation sous Windows 8 / 10

Configuration réseau VM Hyper-V

Mise à part l’installation de votre VM Hyper-V, vous avez dû connecter celle-ci à un ou plusieurs portgroup. Dans mon cas, j’ai configuré 2 adaptateurs réseau sur ma VM (1 pour le mgmt et l’autre pour le trafic des VM), tous les deux connectés au même portgroup.

13J’ai donc connecté ma VM au portgroup « VLAN 40 – 10.40.0.0/16 » qui fait partie du vSwitch0.

Vous remarquerez qu’une fois votre Hyper-V installé et vos premières VM créées sur celui-ci, les machines virtuelles exécutées par l’Hyper-V ne possèdent pas d’accès réseau.

Par exemple :

  • J’ai installé Hyper-V sur une VM
  • J’ai créé sur l’Hyper-V un commutateur virtuel externe pour les VM
  • J’ai créé une VM Windows 10 que j’ai connecté à  ce commutateur
  • Je m’a VM n’a aucun accès réseau

L’Hyper-V à bien accès au réseau, pourtant les VMs qu’il exécute n’ont aucun accès réseau.

À savoir

Par défaut, l’hyperviseur invité ne reçoit que les trames qui lui sont destinées. Il ne reçoit pas les trames destinées aux VM qu’il exécute. Pour forcer l’accès réseau pour les VM, il existe le mode promiscuous.

Le mode promiscuous est une règle de sécurité présente dans la configuration du vSwitch et des portgroup qu’il possède. Par défaut, ce mode est désactivé. Il s’active sur le vSwitch ou bien sur un portgroup en particulier.

Comme vous le savez déjà, quand un switch reçoit une trame, il s’assure de la propager vers le bon destinataire, contrairement à un hub qui va la propager sur l’ensemble de ses interfaces.

Si une VM est connectée à un portgroup avec le mode promiscuous activé, elle recevra toutes les trames circulant sur le réseau, même celles qui ne lui sont pas destinées. En outre, dans le cas d’un hyperviseur invité, il recevra les trames qui ne lui sont pas destinées mais, qui sont destinées aux VMs qu’il exécute.

Note : Si l’on tague le portgroup dans un VLAN spécifique, il ne recevra seulement les trames circulant sur ce VLAN.

Activer le mode promiscuous

Depuis l’inventaire, rendez-vous dans Configuration ⇒ Networking ;

Ouvrez les propriétés du vSwitch auquel est connecté votre hyperviseur invité ;14

Sélectionnez le portgroup auquel est connecté votre hyperviseur invité  ⇒ Edit ;15

Pour continuer, cliquez sur l’onglet Security ⇒ Cochez l’option Promiscuous Mode ⇒ Sélectionnez le paramètre Accept ⇒ OK1617Les VM de votre Hyper-V ont maintenant un accès réseau.

– Fin du tutoriel –

VMware Remote Console

VMware Remote Console (VMRC) est une application de console autonome pour Windows. VMRC vous permet de vous connecter à des périphériques clients et d’ouvrir les consoles de machine virtuelle sur des hôtes distants.

Avec la version 6.5 de VMware vSphere, on utilise un vSphere web Client pour administrer notre système. Il est possible d’ouvrir la console Web d’une VM ou bien d’utiliser VMRC.
Dans le cas de la console Web, celle-ci gère encore assez mal la souris, le mieux est donc d’utiliser VMRC.
Source : docs.vmware.com


VMware Remote Console

Depuis le site de VMware, téléchargez VMRC à partir de ce lien (vous devez avoir un compte VMware).
Ou bien, depuis vCenter vous pouvez télécharger le package windows, en sélectionnant une machine virtuelle et en cliquant sur le bouton ActionInstall Remote Console.01
Voici le package directement téléchargé depuis vCenter 6.5 : VMware-VMRC
Une fois téléchargé, lancez l’installation qui est simpliste et rapide.
Une fois installé, depuis vCenter ou votre ESXi, vous pouvez lancer la console distante depuis en cliquant sur le bouton ActionLaunch Remote Console02
03

Installation VMware ESXi

VMware vSphere Hypervisor (ESXi) est un hyperviseur de type 1, basé sur l’architecture VMware ESXi.

La gestion de ce serveur hôte peut se faire via plusieurs possibilités : par le navigateur Web avec une connexion directe, par une console cliente (VMware vSphere Client) avec une connexion directe ou par un outil de gestion centralisée nommé VMware vCenter Server qui permet d’administrer l’ensemble des machines virtuelles, des hôtes physiques, de leurs ressources et des options de l’environnement depuis une seule console.

Source : Wikipédia

Ici nous verrons comment installer un ESXi 6.5 dont vous retrouverez les pré-requis matérielle ici. Néanmoins, l’installation d’une version antérieure reste très similaire à là 6.5.


  1. Insérez votre support d’installation (CD ou USB) de l’ESXi dans le serveur ;
  2. Démarrez le serveur et assurez-vous de booter sur le support et bootez sur l’installateur depuis le Boot Menu ;01.PNG
  3. Appuyez sur la touche Enter pour démarrer le chargement de l’installateur ou attendez 5 secondes ;020304
  4. Appuyez sur la touche Enter ;05
  5. Appuyez sur la touche F11 ;06
  6. Sélectionnez le disque sur lequel installer l’ESXi et appuyez sur la touche Enter ;07.jpg
  7. Sélectionnez le langage e votre clavier (ici French) et appuyez sur la touche Enter ;08
  8. Renseignez un mot de passe avec au moins 1 majuscule et 1 caractère spécial pour le compte root et appuyez sur la touche Enter ;09.jpg
  9. Appuyez sur la touche F11 pour démarrer l’installation ;11.PNG 12
  10. Une fois l’installation terminée, appuyez sur la touche Enter ;
    13.jpg
  11. Votre serveur va redémarrer et l’OS ESXi sera installé ;14.jpg
  12. Pour configurer une IP statique, appuyez sur la touche F2 ;
    1. Sélectionnez la fonctionnalité Configure Management Network ;
    2. Sélectionnez IPv4 Configuration ;
    3. Cochez l’option Set static IPv4 address and network configuration ;
    4. Renseignez les paramètres IP de votre serveur ;15.jpg
    5. Appuyez sur la touche Ok.
  13.  Appuyez sur la touche Esc ;
  14. Il vous sera demandé si vous souhaitez enregistrer la configuration, appuyez sur la touche Y ;
  15. Appuyez encore une fois sur la touche Esc pour retourner à la page d’accueil ;
  16. Vous pouvez maintenant accéder à l’ESXi depuis un navigateur web, en entrant l’adresse IP du serveur ;17A partir de la version 6.5, l’ESXi n’est plus administrable via le client lourd VMware vSphere Client. Si vous avez installé une ancienne version, utilisez le client lourd.
  17. Pour vous connecter, utilisez le compte root.18