VMware Remote Console

VMware Remote Console (VMRC) est une application de console autonome pour Windows. VMRC vous permet de vous connecter à des périphériques clients et d’ouvrir les consoles de machine virtuelle sur des hôtes distants.

Avec la version 6.5 de VMware vSphere, on utilise un vSphere web Client pour administrer notre système. Il est possible d’ouvrir la console Web d’une VM ou bien d’utiliser VMRC.
Dans le cas de la console Web, celle-ci gère encore assez mal la souris, le mieux est donc d’utiliser VMRC.
Source : docs.vmware.com


VMware Remote Console

Depuis le site de VMware, téléchargez VMRC à partir de ce lien (vous devez avoir un compte VMware).
Ou bien, depuis vCenter vous pouvez télécharger le package windows, en sélectionnant une machine virtuelle et en cliquant sur le bouton ActionInstall Remote Console.01
Voici le package directement téléchargé depuis vCenter 6.5 : VMware-VMRC
Une fois téléchargé, lancez l’installation qui est simpliste et rapide.
Une fois installé, depuis vCenter ou votre ESXi, vous pouvez lancer la console distante depuis en cliquant sur le bouton ActionLaunch Remote Console02
03

vCenter – Création de Spécification de personnalisation

Vous pouvez créer et gérer des spécifications de personnalisation pour les systèmes d’exploitation client Windows et Linux. Les spécifications de personnalisation sont des fichiers XML qui contiennent des paramètres de système d’exploitation invité pour des machines virtuelles. Lorsque vous appliquez une spécification au système d’exploitation client lors du clonage ou du déploiement de la machine virtuelle, vous évitez les conflits qui pourraient en résulter si vous déployez des machines virtuelles avec des paramètres identiques, tels que les noms d’ordinateur dupliqués.

vCenter Server sauvegarde les paramètres de configuration personnalisés dans la base de données de vCenter Server. Si les paramètres de personnalisation sont enregistrés, l’administrateur, les mots de passe de l’administrateur et de l’administrateur de domaine sont stockés dans un format chiffré dans la base de données. Étant donné que le certificat utilisé pour chiffrer les mots de passe est unique pour chaque système vCenter Server, si vous réinstallez vCenter Server ou joignez une nouvelle instance du serveur de la base de données, les mots de passe chiffrés deviennent invalides. Vous devez entrer à nouveau les mots de passe avant de pouvoir les utiliser.

Source : docs.vmware.com
Ici nous verrons comment créer une spécification de personnalisation pour Windows et sous vCenter 6.5.


Pré-requis

Pour appliquer une spécification sur l’OS d’une VM, celui-ci doit répondre à quelques exigences :

  1. VMware Tools installé sur l’OS de la VM ;
  2. L’OS doit être installé sur un disque attaché en tant que nœud 0:0 de SCSI dans la configuration de la machine virtuelle ;
  3. La machine virtuelle soit s’exécutée sur un hôte ESXi 3.5 ou d’une version ultérieure ;
  4. Spécifique à Linux : Perl doit être installé sur l’OS Linux.

Pour vérifier la prise en charge de la personnalisation pour les systèmes d’exploitation Windows ou les distributions Linux et les hôtes ESXi compatibles, reportez-vous au Guide de compatibilité de VMware. Vous pouvez utiliser cet outil en ligne pour rechercher le système d’exploitation invité et la version d’ESXi. Une fois que l’outil a généré votre liste, cliquez sur le système d’exploitation client pour savoir si la personnalisation client est prise en charge.

Source : docs.vmware.com

Création d’une spécification

Que la spécification soit pour Linux ou Windows, la configuration est ma même mis à part qu’il est possible de configurer bien plus de paramètres pour Windows.

    1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
    2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Policies and Profiles dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;

      01

    3. Toujours depuis le même panneau, cliquez sur Customization Specification Manager ;02
    4. Depuis le panneau central Customization Specification Manager, sélectionnez le serveur vCenter à configurer et cliquez sur l’icône Create new specification ;03
    5. Specify Properties04
      • Target VM Operating System : Sélectionnez le système d’exploitation (Windows ou Linux) auquel s’applique la spécification
      • Customization Spec Name : Renseignez un nom à la spécification
      • Description : Renseignez éventuellement une description de la spécification
      • Cliquez sur Next
    6. Set Registration Information05
      • Name : Renseignez le nom du propriétaire de la spécification
      • Organization : Renseignez le nom de l’organisation auquel appartient le propriétaire
      • Cliquez sur Next
    7. Set Computer Name06
      • Computer Name : Cochez l’option Use the virtual machine name
      • Si vous ne souhaitez pas assigner le nom de la VM comme nom à l’OS de votre VM, vous pouvez choisir  l’option Enter a name in the Clone/Deploy wizard pour renseigner un nom d’hôte au déploiement ou au clonage d’une VM.
      • Cliquez sur Next
    8. Enter Windows Licences07
      • Product Key : Entrez seulement la clé de licence du système d’exploitation
      • Si la spécification est destinée à des OS de type serveur comme Windows Server, cochez l’option Include Server License Information (en plus de renseigner la clé de licence)
      • Cliquez sur Next
    9. Set Administrator Password08
      • Password : Renseignez le mot de passe du compte administrateur
      • Confirm password : Confirmer le mot de passe
      • Remarque : Vous pouvez changer le mot de passe administrateur seulement si le mot de passe administrateur sur la machine virtuelle de Windows de source est vide. Si la machine virtuelle Windows source ou le modèle a déjà un mot de passe, le mot de passe administrateur ne change pas.
      • Cliquez sur Next
    10. Time Zone09
      • Time Zone : Sélectionnez votre zone de temps
      • Cliquez sur Next
    11. Run Once10
      • Si vous souhaitez exécuter des commandes (DOS) à la première ouverture de session d’un seul utilisateur, entrez vos commandes 1 à 1 en cliquant sur le bouton Add après chaque commande
      • Cliquez sur Next
    12. Configure Network11
      • 1 seul choix possible
      • Use standard network settings for the guest operating system, including enabling DHCP on all network interfaces : Cochez cette option pour configurer les paramètres IP de la VM par DHCP
      • Manually select custom settings : Cochez cette option pour configurer manuellement la ou les interface(s) réseau
      • Cliquez sur Next
    13. Set Worgroup or Domain12
      • 1 seul choix possible
      • Workgroup : Cochez cette option pour joindre votre VM à un groupe
      • Windows Server Domain : Cochez cette option pour joindre votre VM à un domaine, tout en renseignant les informations nécessaires à l’ajout
      • Cliquez sur Next
    14. Set Operation System Options13
      • Cochez l’option Generate New Security ID (SID)
      • Cliquez sur Next
    15. Ready to complete14
      • Assurez d’avoir bien configuré votre spécification
      • Cliquez sur Finish
    16. Votre spécification a dû être créée et apparaît maintenant dans la liste des spécifications1516

vCenter – Clone de machine virtuelle

Un clone est une copie d’une machine virtuelle. Quand vous faites un clone d’une VM, vous créez une copie à l’identique, incluant les paramètres de la VM, des périphériques, de l’OS installé (et ses paramètres) et autres.
Optionnellement, vous pouvez aussi personnaliser le clone de la VM pour modifier certains paramètres comme la configuration IP ou le hostname, pour prévenir les conflits entre 2 VMs ayant des paramètres identiques (comme l’adresse IP ou le hostname).
Source : docs.vmware.com
Ici nous verrons comment créer un clone d’une machine virtuelle sous vCenter 6.5.


Clonage d’une machine virtuelle

  1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
  2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Hosts and Clusters dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;01
  3. Toujours depuis le même panneau, cliquez-droit sur la VM (qui peu très bien être en fonctionnement) à cloner ⇒ Clone ⇒ Clone to Virtual Machine ;02
    • La fenêtre Clone Existing Virtual Machine s’ouvre.
  4. Select a name and folder03
    • Enter a name for the virtual machine : Entrez un nom pour le clone de la machine virtuelle
    • Select a location for the virtual machine : Sélectionnez l’emplacement du clone
    • Cliquez sur Next
  5. Select a compute resource
    04

    • Select compute resource : Sélectionnez la ressource de calcul (hôte, cluster…) qui va gérer le clone
    • Cliquez sur Next
  6. Select Storage05
    • Select virtual disk format : Sélectionnez le format du disque du clone (de préférence, laissez le même format que la VM clonée)
    • VM storage : Laissez la valeur par défaut
    • Sélectionnez le stockage sur lequel placer le(s) dique(s) de la VM
    • Cliquez sur Next
  7. Select clone options
    06

    • Plusieurs choix possibles
    • Customize the operating system : Cochez l’option pour appliquer une spécification de personnalisation sur l’OS du clone (voir ce tutoriel)
    • Customize the virtual machine’s hardware : Cochez l’option pour configurer les paramètres matérielles du clone
    • Power on virtual after creation : Cochez l’option pour démarrer la VM après le clonage
    • Cliquez sur Next
  8. Customize guest OS08
    • Si vous avez cochez l’option Customize the operating system l’étape 1e sera à remplir
    • Customize guest OS : Sélectionnez la spécification à appliquer sur l’OS du clone
    • Cliquez sur Next
  9. Ready to complete09.jpg
    • Assurez-vous d’avoir bien configuré les paramètres de clonage
    • Cliquez sur Finish
  10. Le clone doit apparaître dans le panneau gauche Navigator une fois le clonage terminé1011

vCenter – Gestion des vSwitch

Un switch physique gère le trafic du réseau entre les machines sur le réseau physique. Il possède plusieurs ports et chacun peut être connecté à une machine unique. Chaque port peut être configuré pour se comporter de certaines manières, selon les besoins de la machine à laquelle il est connecté. Le commutateur connaît les hôtes qui sont connectés à ces ports et utilise ces informations pour acheminer le trafic aux machines physiques appropriées.

Un switch virtuel, appelé vSwitch, fonctionne de façon similaire à un switch Ethernet physique. Il détecte les machines virtuelles qui sont logiquement connectées à chacun de ces ports virtuels et utilise ces informations pour acheminer le trafic aux machines virtuelles appropriées. Un vSwitch peut être connecté à des switches physiques à l’aide d’adaptateurs Ethernet physiques, afin de joindre des réseaux virtuels à des réseaux physiques.

Attention : Même si un vSwitch fonctionne de façon similaire à un switch physique, il ne dispose pas de certaines fonctionnalités avancées du switch physique.

Source : www.vmware.com

Ici nous verrons comment créer et gérer des vSwitch depuis vCenter 6.5. Les vSwitch sont propres à chaque ESXi. Ils sont gérables depuis le client de l’ESXi lui-même.


Sommaire


vSwitch par défaut

  1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
  2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Hosts and Clusters dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;
  3. Toujours depuis le même panneau, sélectionnez un hôte ESXi puis, depuis le panneau central, cliquez sur Configure ⇒ NetworkingVirtual Switches ;01
  4. A l’installation de votre ESXi, le vSwitch0 est créé ;02

En sélectionnant le vSwitch 0, vous remarquez qu’il possède 2 groupes de port (port group) reliés à minimum 1 adaptateur physique (appelé vmnicN) :

  • Management Network : VMKernel  par défaut permettant seulement de gérer l’ESXi
  • VM Network : portgroup par défaut utilisé par les machines virtuelles de l’ESXi.

Si le vSwitch n’utilise pas d’adaptateur physique, il est considéré comme un vSwitch interne : les VMs pourront communiquer entre elles mais ne pourront pas communiquer avec l’extérieur.

Gestion des vSwitch

Types de connexion

Type Description
VMkernel Network Adapter Fournit la connectivité à l’hôte ESXi et gère le trafic système du vSphere vMotion, Fault Tolerance, vSAN, et autres.
Physical Network Adapter Gère le trafic entre l’ESXi et les autres hôtes présents sur le réseau.
Virtual Machine Port Group Gère le trafic réseau entre les machines virtuelles connectées au vSwitch.

Particularité du vSwitch

Il est important de noter qu’un vSwitch et les interfaces virtuelles qu’il contient sont propres à chaque hôte ESXi. Illustrons cela par un exemple :

  1. Vous avez un vCenter ;
  2. Votre vCenter gère plusieurs ESXi ;
  3. Vous souhaitez créer un Virtual Machine Port Group (ou portgroup tout simplement) du nom de « LAN » qui sera utilisé par chaque ESXi ;
    • Pour créer ce portgroup utilisable par tous les hôtes, vous devrez le créer sur chaque hôte : si vous avez 12 ESXi, vous devrez répéter la manipulation 12 fois…

Delà, on comprend vite que la gestion de vSwitch et ses portgroup dans un réseau plus ou moins important peut vite devenir laborieuse. En fonction de vos besoins il sera très important de s’assurer que chacun de vos hôtes possèdent les mêmes nom de portgroup. Illustrons ça :

  1. Parmi vos nombreux ESXi gèrés par votre vCenter, vous avez une VM connectée au portgroup nommé « LAN » sur l’hôte ESXI01 ;
  2. Vous effectuez une migration de cette VM du ESXI01 vers ESXI02 ;
  3. ESXI02 possède également un portgroup nommé « lan » ;
    • Durant votre migration une erreur, qui n’empêchera pas la migration, vous est retournée. Celle-ci vous indique que votre VM n’a pas pu se connecter au portgroup « LAN ».

Cette erreur est dû au fait que pour le système « LAN » ≠ « lan », tout comme « Lan » ≠ « lan » ou encore « LAN » ≠ « Lan ». Si vous renseignez « LAN » comme nom de porgroup sur un hôte, vous devez renseigner « LAN » sur l’autre.

Ce système pourrait vite devenir problématique dans un grand réseau virtualisé avec tous les services nécessaires à la création d’un environnement virtualisé solide et flexible.

Pour répondre à cette problématique, il existe se que l’on appelle des Distributed Virtual Switch (DVS) dont nous ne parlerons pas dans ce tutoriel.

Créer un vSwitch

  1. Toujours depuis le menu Virtual Switches, cliquez sur l’icone 03 Add host networking ;
    • La fenêtre Add Networking s’ouvre.
  2. Select connection type04
    • Pour exemple, nous allons créer un portgroup
    • Cochez Virtual Machine Port Group for a Standard Switch
    • Cliquez sur Next
  3. Select target device05
    • Cochez New standard swicth
    • Ou vous pouvez cocher Select an existing standard switch pour créer un portgroup (ou un autre type de connexion) dans un vSwitch existant.
    • Cliquez sur Next
  4. Create a Standard vSwitch
    • Cliquez sur l’icône06  pour dédier l’une des interfaces physiques de l’hôte ESXi à ce nouveau vSwitch (ce n’est pas obligatoire) ;07
      • Sélectionnez Active adapters depuis le menu déroulant Failover order ;
      • Sélectionnez l’interface à connecter au vSwitch depuis la liste Network Adapters ;
      • Cliquez sur OK.
    • Cliquez sur Next ;08
  5. Connection settings09
    • Network label : Renseignez un nom au portgroup dans le champ
    • VLAN ID (Optional) : Si besoin, renseignez un numéro de vLAN (tagged)
    • Cliquez sur Next
  6. Ready to complete10
    • Cliquez sur Finish
  7. Votre vSwitch doit apparaître dans la liste des vSwitch, avec son portgroup LAN. Le nom du vSwitch dépendra du nom du vSwitch précédent (ici le dernier est Switch0 donc le suivant sera vSwitch1).11

vCenter – Ajout d'un hôte ESXi

Vous avez installé vCenter Server et vSphere Web Client. Vous pouvez commencer à gérer votre environnement vSphere (ESXi).
Vous devez ajouter les hôtes ESXi à l’inventaire de vCenter Server, afin de créer un environnement vSphere et utiliser les fonctionnalités de vSphere.

Ici nous verrons comment ajouter un hôte sous vCenter 6.5.

Source : docs.vmware.com


Pré-requis

  1. Vérifiez qu’il existe déjà un centre de données (DC) sur votre vCenter ;

    • Un DC virtuel est un conteneur de tous les objets d’inventaire nécessaires pour former un environnement entièrement opérationnel pour les machines virtuelles. Vous pouvez créer plusieurs centres de données pour organiser des ensembles d’environnements.
    • Nous verrons comment créer un DC dans ce tutoriel
  2. Procurez-vous le nom d’utilisateur et le mot de passe du compte utilisateur racine pour l’hôte ;

  3. Vérifiez que les hôtes derrière un pare-feu peuvent communiquer avec le système vCenter Server et tous les autres hôtes par le port 902 ou par un autre port personnalisé configuré ;

  4. Vérifiez que tous les supports de NFS montés sur l’hôte sont activés.

  5. Pour ajouter un hôte avec plus de 512 LUN et 2 048 chemins d’accès à l’inventaire vCenter Server, vérifiez que l’instance de vCenter Server est adaptée à un grand ou très grand environnement (configuré pendant l’installation du vCenter) ;

  6. Assurez-vous que la l’heure de(s) l’ESXi soit bien synchronisée avec celle du vCenter (via un serveur NTP notamment).

Source : docs.vmware.com

Création d’un Datacenter

Cette partie vous concerne si vous n’avez pas encore de DC dans votre vCenter.

  1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
  2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Hosts and Clusters dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;01
  3. Toujours depuis le même panneau, cliquez-droit sur l’hôte vCenter ⇒ New Datacenter ;02
  4. Entrez un nom pour le DC dans le champ Datacenter name et cliquez sur OK.

Ajout d’un hôte

  1. Toujours depuis Hosts and Clusters, cliquez-droit sur le DC que vous venez de créer ⇒ Add Host ;05
    • Name and location 〉 Renseignez l’adresse IP ou le nom de l’hôte ESXi à ajouter et cliquez sur Next ;06
    • Connection settings 〉 Entrez le compte racine de l’hôte ESXi et cliquez sur Next ;0708
    • Host summary 〉 Cliquez sur Next ;09
    • Assign license 〉 Sélectionnez la licence (préalablement créée) à assigner à l’hôte ;10
    • Lockdown mode 〉 Cochez Disabled pour que l’hôte reste accessible via le client web (ou lourd) ;11
    • VM location 〉 Sélectionnez le DC que vous avez créé précédemment ;12
    • Ready to complete 〉 Cliquez sur Finish ;13
    • Depuis le panneau Recent Tasks au bas de votre page, vous pouvez voir le statut de l’action (ajout d’un hôte) que vous venez d’effectuer ;14
    • Votre hôte doit maintenant être visible depuis le panneau Navigator ;15

 

vCenter – Création & Assignation de licences

Une fois le vCenter installé, il faut lui attribuer une licence (la version d’évaluation dure 60 jours). De plus, si ce n’est pas encore fait, il faudra également assigner une licence adapté aux ESXi pour qu’ils puissent être gérés par le serveur vCenter.

Tout ceci fait depuis vCenter. Pour cela, il faut créer de nouvelles licences, que l’on assignera par la suite au vCenter ou encore aux ESXi.

Ici nous verrons comment créer une licence sous vCenter 6.5.


Création de licences

  1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
  2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Administration dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;01
  3. Toujours depuis le même panneau, cliquez Licenses ;02
  4. Cliquez sur l’icône + au-dessus du tableau pour ouvrir la fenêtre « New Licenses » ;03
  5. A Enter license keys, renseignez votre (ou vos) licence(s) (vCenter, ESXi ou autres…) dans le champ Licenses keys (one per line) et cliquez sur Next ;04
  6. A Edit license names, entrez un nom de licence dans le champ License name et cliquez sur Next ;05
  7. A Ready to complete, cliquez sur Finish ;06
  8. Votre licence apparaît maintenant dans dans la liste des licences ;07
  9. Répétez les étapes 4 à 8 pour toute licence que vous souhaiteriez ajouter à l’avenir ;

Assignation de licences

  1. Depuis la page d’accueil de vCenter, cliquez sur la fonctionnalité Hosts and Clusters dans le panneau Navigator situé à gauche ;
  2. Cliquez-droit sur l’hôte auquel vous voulez assigner une licence puis cliquez sur Assign License ;09
  3. Sélectionnez la licence à assigner à l’hôte depuis le tableau et cliquez sur OK ;10
  4. Répétez les étapes 2 à 3 pour chaque hôte.

 

Installation vCenter Server Appliance

vCenter est l’outil de gestion phare de la gamme vSphere. Cet outil (optionnel) permet de gérer l’ensemble des machines virtuelles et des hôtes physiques (ESXi).

Cette interface contrôle aussi  :

  • les alarmes de supervision (CPU, RAM) ;
  • les templates (enveloppes de systèmes d’exploitation pré-configurés) ;
  • l’utilisation des options (HA, vMotion, DRS, FT…).

Cet outil nécessite l’installation d’une base de données (Oracle ou MS SQL Server). Toutefois, pour de simples tests, on peut s’en passer grâce à la présence d’une base de données intégrée basique. Mais, pour des tests importants de la production ou encore un vCenter pour plusieurs ESX, l’utilisation d’une base de données complète est indispensable. Toutes les données et les statistiques d’utilisation des ressources sont stockées ainsi que l’ensemble de la configuration.

Depuis la version 5.0 de vSphere, vCenter est disponible sous forme d’appliance virtuelle pré-configurée, fonctionnant sur une distribution Linux SUSE. Cette appliance se nomme vCSA (vCenter Server Appliance)

Source : Wikipédia

Ici nous verrons comment installer un vCenter Server Appliance 6.5 dont vous retrouverez les pré-requis matérielle ici.


Pré-requis

  • VCSA s’installe sur un ESXi : assurez-vous d’avoir suffisamment de ressource sur votre ESXi pour installer un vCenter.
  • Téléchargez l’image ISO depuis le site de VMware

Déploiement VCSA

Étape 1 – Déploiement de l’appliance

  1. Montez l’image ISO ;
  2. Exécutez en tant administrateur le fichier installer.exe situé dans le répertoire .\vcsa-ui-installer\win32\ de l’ISO ;01
  3. La fenêtre « vCenter Server Appliance installer » s’ouvre, cliquez sur l’option Install ;02
  4. A Introduction, cliquez sur Next ;03
  5. A End user licence agreement, cochez I accept the terms of the license agreement et cliquez sur Next ;04
  6. A Select deployment type, cochez vCenter Server with an Embedded Platform Services Controller et cliquez sur Next ;05Si vous avez prévu d’installer plusieurs vCenter, il peut être utile de choisir la seconde solution. Pour plus d’informations sur les types de déploiement cliquez ici.
  7. A Appliance deployment target, renseignez le nom ou l’adresse IP de L’ESXi sur lequel installer VCSA ainsi que le compte d’accès, puis cliquez sur Next ;06
  8. Cliquez sur Yes quand la boîte de dialogue « Certificate Warning » s’ouvrira ;07
  9. A Set up appliance VM, entrez le nom de la VM VCSA ainsi que le mot de passe du compte root, puis cliquez sur Next ;08
  10. A Select deployment size, choissiez taille de votre de déploiement (ressources attribué à la VM VCSA) à Deployment size et celle du stockage à Storage size, selon vos besoins (pour du LAB les valeurs par défaut sont suffisantes) puis cliquez sur Next ;09
  11. A Select datastore, sélectionnez le stockage destiné à héberger le VCSA et cliquez sur Next ;10
  12. A Configure network settings, entrez la configuration IP de votre VM VCSA et cliquez sur Next ;11
  13. A Ready to complete stage 1, cliquez sur Finish pour démarrer le déploiement ;1213
  14. Une fois le déploiement terminé, cliquez sur Continue pour passer à l’étape ;14

Étape 2 – Configuration de vCenter

  1. A Introduction, cliquez sur Next ;15
  2. A Appliance configuration, sélectionnez Synchronize time with NTP servers, entrez le nom ou l’adresse IP d’un ou plusieurs serveurs NTP, activez l’accès SSH et cliquez sur Next ;16
  3. A SSO configuration, entrez vsphere.local à SSO domain name,  renseignez un mot de passe pour le compte administrator ainsi qu’un nom de Site, puis cliquez sur Next ;17
  4. A Configure CEIP, décochez Join the VMware’s Customer Experience Improvement Program (CEIP) et cliquez sur Next ;18
  5. A Ready to complete, cliquez sur Finish pour démarrer la configuration ;202122
  6. Une fois la configuration terminée, cliquez sur Close ;
  7. Vous pouvez maintenant accéder au vCenter depuis un navigateur web, en entrant son adresse IP ;2425A partir de la version 6.5, vCenter n’est plus administrable via le client lourd VMware vSphere Client.
  8. Pour vous connecter, utilisez le compte administrator suivi du domaine SSO vpshere.local.2627