VMware Remote Console

VMware Remote Console (VMRC) est une application de console autonome pour Windows. VMRC vous permet de vous connecter à des périphériques clients et d’ouvrir les consoles de machine virtuelle sur des hôtes distants.

Avec la version 6.5 de VMware vSphere, on utilise un vSphere web Client pour administrer notre système. Il est possible d’ouvrir la console Web d’une VM ou bien d’utiliser VMRC.
Dans le cas de la console Web, celle-ci gère encore assez mal la souris, le mieux est donc d’utiliser VMRC.
Source : docs.vmware.com


VMware Remote Console

Depuis le site de VMware, téléchargez VMRC à partir de ce lien (vous devez avoir un compte VMware).
Ou bien, depuis vCenter vous pouvez télécharger le package windows, en sélectionnant une machine virtuelle et en cliquant sur le bouton ActionInstall Remote Console.01
Voici le package directement téléchargé depuis vCenter 6.5 : VMware-VMRC
Une fois téléchargé, lancez l’installation qui est simpliste et rapide.
Une fois installé, depuis vCenter ou votre ESXi, vous pouvez lancer la console distante depuis en cliquant sur le bouton ActionLaunch Remote Console02
03

vCenter – Création de Spécification de personnalisation

Vous pouvez créer et gérer des spécifications de personnalisation pour les systèmes d’exploitation client Windows et Linux. Les spécifications de personnalisation sont des fichiers XML qui contiennent des paramètres de système d’exploitation invité pour des machines virtuelles. Lorsque vous appliquez une spécification au système d’exploitation client lors du clonage ou du déploiement de la machine virtuelle, vous évitez les conflits qui pourraient en résulter si vous déployez des machines virtuelles avec des paramètres identiques, tels que les noms d’ordinateur dupliqués.

vCenter Server sauvegarde les paramètres de configuration personnalisés dans la base de données de vCenter Server. Si les paramètres de personnalisation sont enregistrés, l’administrateur, les mots de passe de l’administrateur et de l’administrateur de domaine sont stockés dans un format chiffré dans la base de données. Étant donné que le certificat utilisé pour chiffrer les mots de passe est unique pour chaque système vCenter Server, si vous réinstallez vCenter Server ou joignez une nouvelle instance du serveur de la base de données, les mots de passe chiffrés deviennent invalides. Vous devez entrer à nouveau les mots de passe avant de pouvoir les utiliser.

Source : docs.vmware.com
Ici nous verrons comment créer une spécification de personnalisation pour Windows et sous vCenter 6.5.


Pré-requis

Pour appliquer une spécification sur l’OS d’une VM, celui-ci doit répondre à quelques exigences :

  1. VMware Tools installé sur l’OS de la VM ;
  2. L’OS doit être installé sur un disque attaché en tant que nœud 0:0 de SCSI dans la configuration de la machine virtuelle ;
  3. La machine virtuelle soit s’exécutée sur un hôte ESXi 3.5 ou d’une version ultérieure ;
  4. Spécifique à Linux : Perl doit être installé sur l’OS Linux.

Pour vérifier la prise en charge de la personnalisation pour les systèmes d’exploitation Windows ou les distributions Linux et les hôtes ESXi compatibles, reportez-vous au Guide de compatibilité de VMware. Vous pouvez utiliser cet outil en ligne pour rechercher le système d’exploitation invité et la version d’ESXi. Une fois que l’outil a généré votre liste, cliquez sur le système d’exploitation client pour savoir si la personnalisation client est prise en charge.

Source : docs.vmware.com

Création d’une spécification

Que la spécification soit pour Linux ou Windows, la configuration est ma même mis à part qu’il est possible de configurer bien plus de paramètres pour Windows.

    1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
    2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Policies and Profiles dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;

      01

    3. Toujours depuis le même panneau, cliquez sur Customization Specification Manager ;02
    4. Depuis le panneau central Customization Specification Manager, sélectionnez le serveur vCenter à configurer et cliquez sur l’icône Create new specification ;03
    5. Specify Properties04
      • Target VM Operating System : Sélectionnez le système d’exploitation (Windows ou Linux) auquel s’applique la spécification
      • Customization Spec Name : Renseignez un nom à la spécification
      • Description : Renseignez éventuellement une description de la spécification
      • Cliquez sur Next
    6. Set Registration Information05
      • Name : Renseignez le nom du propriétaire de la spécification
      • Organization : Renseignez le nom de l’organisation auquel appartient le propriétaire
      • Cliquez sur Next
    7. Set Computer Name06
      • Computer Name : Cochez l’option Use the virtual machine name
      • Si vous ne souhaitez pas assigner le nom de la VM comme nom à l’OS de votre VM, vous pouvez choisir  l’option Enter a name in the Clone/Deploy wizard pour renseigner un nom d’hôte au déploiement ou au clonage d’une VM.
      • Cliquez sur Next
    8. Enter Windows Licences07
      • Product Key : Entrez seulement la clé de licence du système d’exploitation
      • Si la spécification est destinée à des OS de type serveur comme Windows Server, cochez l’option Include Server License Information (en plus de renseigner la clé de licence)
      • Cliquez sur Next
    9. Set Administrator Password08
      • Password : Renseignez le mot de passe du compte administrateur
      • Confirm password : Confirmer le mot de passe
      • Remarque : Vous pouvez changer le mot de passe administrateur seulement si le mot de passe administrateur sur la machine virtuelle de Windows de source est vide. Si la machine virtuelle Windows source ou le modèle a déjà un mot de passe, le mot de passe administrateur ne change pas.
      • Cliquez sur Next
    10. Time Zone09
      • Time Zone : Sélectionnez votre zone de temps
      • Cliquez sur Next
    11. Run Once10
      • Si vous souhaitez exécuter des commandes (DOS) à la première ouverture de session d’un seul utilisateur, entrez vos commandes 1 à 1 en cliquant sur le bouton Add après chaque commande
      • Cliquez sur Next
    12. Configure Network11
      • 1 seul choix possible
      • Use standard network settings for the guest operating system, including enabling DHCP on all network interfaces : Cochez cette option pour configurer les paramètres IP de la VM par DHCP
      • Manually select custom settings : Cochez cette option pour configurer manuellement la ou les interface(s) réseau
      • Cliquez sur Next
    13. Set Worgroup or Domain12
      • 1 seul choix possible
      • Workgroup : Cochez cette option pour joindre votre VM à un groupe
      • Windows Server Domain : Cochez cette option pour joindre votre VM à un domaine, tout en renseignant les informations nécessaires à l’ajout
      • Cliquez sur Next
    14. Set Operation System Options13
      • Cochez l’option Generate New Security ID (SID)
      • Cliquez sur Next
    15. Ready to complete14
      • Assurez d’avoir bien configuré votre spécification
      • Cliquez sur Finish
    16. Votre spécification a dû être créée et apparaît maintenant dans la liste des spécifications1516

vCenter – Clone de machine virtuelle

Un clone est une copie d’une machine virtuelle. Quand vous faites un clone d’une VM, vous créez une copie à l’identique, incluant les paramètres de la VM, des périphériques, de l’OS installé (et ses paramètres) et autres.
Optionnellement, vous pouvez aussi personnaliser le clone de la VM pour modifier certains paramètres comme la configuration IP ou le hostname, pour prévenir les conflits entre 2 VMs ayant des paramètres identiques (comme l’adresse IP ou le hostname).
Source : docs.vmware.com
Ici nous verrons comment créer un clone d’une machine virtuelle sous vCenter 6.5.


Clonage d’une machine virtuelle

  1. Connectez-vous à votre vCenter Server ;
  2. Depuis la page d’accueil, cliquez sur la fonctionnalité Hosts and Clusters dans le panneau Navigator situé sur la gauche ;01
  3. Toujours depuis le même panneau, cliquez-droit sur la VM (qui peu très bien être en fonctionnement) à cloner ⇒ Clone ⇒ Clone to Virtual Machine ;02
    • La fenêtre Clone Existing Virtual Machine s’ouvre.
  4. Select a name and folder03
    • Enter a name for the virtual machine : Entrez un nom pour le clone de la machine virtuelle
    • Select a location for the virtual machine : Sélectionnez l’emplacement du clone
    • Cliquez sur Next
  5. Select a compute resource
    04

    • Select compute resource : Sélectionnez la ressource de calcul (hôte, cluster…) qui va gérer le clone
    • Cliquez sur Next
  6. Select Storage05
    • Select virtual disk format : Sélectionnez le format du disque du clone (de préférence, laissez le même format que la VM clonée)
    • VM storage : Laissez la valeur par défaut
    • Sélectionnez le stockage sur lequel placer le(s) dique(s) de la VM
    • Cliquez sur Next
  7. Select clone options
    06

    • Plusieurs choix possibles
    • Customize the operating system : Cochez l’option pour appliquer une spécification de personnalisation sur l’OS du clone (voir ce tutoriel)
    • Customize the virtual machine’s hardware : Cochez l’option pour configurer les paramètres matérielles du clone
    • Power on virtual after creation : Cochez l’option pour démarrer la VM après le clonage
    • Cliquez sur Next
  8. Customize guest OS08
    • Si vous avez cochez l’option Customize the operating system l’étape 1e sera à remplir
    • Customize guest OS : Sélectionnez la spécification à appliquer sur l’OS du clone
    • Cliquez sur Next
  9. Ready to complete09.jpg
    • Assurez-vous d’avoir bien configuré les paramètres de clonage
    • Cliquez sur Finish
  10. Le clone doit apparaître dans le panneau gauche Navigator une fois le clonage terminé1011